Infos Conseils

L’innovation technologique au service de l’audition

Le centre PERRIER SURDITÉ vous présente  les dernières innovations qui interviennent dans le monde de l’audition.

Les aides auditives sont en progrès constant. Comment cela se caractérise-t-il pour les malentendants ?

Camille WEBER : Tous les appareils auditifs sont composés d’un micro, d’un amplificateur et d’un écouteur. Désormais dotés de la technologie numérique, ils sont également équipés d’un microprocesseur qui traite le son comme le ferait un ordinateur. Les formidables progrès de l’électronique ont permis de fabriquer des appareils pratiquement invisibles et surtout très efficaces grâce à d’excellents résultats en matière de qualité acoustique. Dans ces quelques millimètres, des millions d’informations sont en effet traitées pour offrir une qualité sonore optimale.

Ces innovations permettent t’elles une plus grande adaptabilité des aides auditives… ?

C.W : En effet, grâce à leurs nombreuses possibilités de personnalisation et de réglages, les aides auditives compensent la plupart des pertes d’audition, des plus légères aux plus sévères. Programmées pour reconnaître les bruits parasites et pour s’adapter à tous les environnements sonores, elles offrent un confort auditif homogène, selon un profil auditif personnalisé.

La plupart des aides auditives de dernière génération sont équipées d’un système Bluetooth. Quelles sont les applications quotidiennes de cette technologie ?

C.W : Grâce à cette innovation majeure, les aides auditives nouvelle génération peuvent se connecter sans fil à une multitude d’appareils audiovisuels, comme la télévision, le téléphone ou un ordinateur. Ainsi, un malentendant peut écouter ses émissions préférées, avoir une conversation téléphonique directement dans ses aides auditives, donc sans aucune gêne. Ce sont des applications concrètes qui améliorent considérablement le quotidien des malentendants qui sont de plus en plus demandeurs car le Bluetooth leur facilite considérablement la vie.

Mais l’innovation dans le monde de l’audition ne se limite pas seulement aux aides auditives… ?

C.W :  En effet, beaucoup de produits d’aménagement de l’habitat sont désormais proposés pour les malentendants. Que ce soient des réveils ou téléphones lumineux, des sonnettes qui déclenchent des avertisseurs visuels ou des détecteurs de pleurs pour bébé, tous ces produits d’aménagement de l’habitat sont conçus pour pallier à des situations quotidiennes qui peuvent devenir un problème dès que l’on a une audition défaillante. Ces systèmes offrent plus d’autonomie pour les personnes souffrant de perte d’audition et c’est aussi notre rôle de leur faciliter la vie en les informant sur ces nouveaux produits, leur installation à domicile et sur les aides dont ils peuvent bénéficier pour les acquérir.

 

Pour en savoir plus sur
les systèmes auditifs connectés

Ils se connectent facilement aux Smartphones et les émissions de télévision peuvent être écoutées en streaming via uStream et uTV3. Objectif ? Améliorer le confort et la qualité de vie.

Plaisir Auditif multimédia avec uDirect3 

 

Cette télécommande est un outil totalement multimédia : elle permet de se connecter à des téléphones mobiles, des téléviseurs (via uTV3), des lecteurs MP3.

 Coupler uDirect avec uMic (vidéo)

Coupler uDirect avec uTV 3 (vidéo)

Coupler uDirect avec un téléphone (vidéo)

 

 

UStream de Hansaton

Il apporte un maximum de liberté à nos patients en leur permettant de modifier le volume et les programmes des systèmes auditifs et d’y connecter des appareils Bluetooth (par exemple les smartphone). Particularité  ? uStream se remarque à peine. Sans câble, il se fixe facilement et discrètement sur un vêtement par un clip.

Coupler uStream avec uTV 3 (vidéo)

Coupler uStream avec uMic (vidéo)

Coupler uStream avec un téléphone (vidéo)

 

 

 

Autre outil d’aide à la communication : uMic2

uMic2 est un système de microphone sans fil qui permet à l’utilisateur du système auditif de comprendre mieux et plus facilement son interlocuteur dans des situations acoustiques difficiles. Les signaux vocaux de l’interlocuteur sont transmis directement aux aides auditives.